Que muscle le vélo ? Découvrez les muscles les plus sollicités.

Pédalage de vélo : les muscles les plus sollicités

Le vélo est un sport complet qui prend en compte plusieurs groupes musculaires. Bénéfique pour le système cardiovasculaire, les articulations et la circulation sanguine, le vélo intervient également dans la perte des calories et booste le développement des muscles. Ainsi, en pédalant régulièrement, c’est toute votre santé qui y gagnera. L’objectif de cet article consiste à identifier principalement ce que muscle le vélo sur le corps humain.

La pratique du vélo muscle les abdominaux

Pendant l’entraînement, le vélo sollicite des groupes musculaires spécifiques de votre corps, notamment :

  • Les muscles des membres inférieurs ;
  • Les muscles des membres supérieurs ;
  • Les muscles abdominaux interviennent tous pour assurer la mobilité du corps…

Les muscles abdominaux se situent à une position intermédiaire entre les muscles des bras, des épaules et des jambes. Tandis que les muscles ischio-jambiers et le membraneux biceps fémoral exercent des mouvements elliptiques, les muscles des bras interviennent pour maintenir le guidon du vélo. Tous ces mouvements contribuent à muscler les abdominaux et à harmoniser progressivement les formes. Mais le résultat final varie selon le type de vélos utilisé, l’intensité, les minutes passées à s’entraîner et le poids du cycliste. Il vous faut donc choisir un vélo adapté à vos objectifs. Vous pouvez par exemple voir la gamme de vélos Velobecane qui est composée de vélos de toutes sortes.

Le vélo muscle le fessier

Que vous fassiez usage d’un vélo elliptique, d’un vélo appartement ou vélo stationnaire, les bienfaits de la pratique du vélo sur vos cuisses, mollets, jambes et sur votre fessier seront visibles. En effet, le mouvement elliptique des jambes pour actionner les pédales et les roues du vélo fait prioritairement travailler les muscles des fessiers comme si vous faisiez un étirement des fessiers. Ces muscles sont très sollicités pendant le pédalage puisqu’ils fournissent la puissance nécessaire pour faire avancer les deux roues du vélo. Ainsi, il est important de savoir quelle posture faut-il adopter à vélo pour optimiser le développement des fessiers.

Avec des exercices sportifs précis (40 à 45 tours par minute) ou des sprints effectués à des intervalles de temps précis, vous pouvez augmenter rapidement le volume des fessiers. Notez cependant qu’il faudra établir une routine de sport avant d’espérer observer des résultats efficaces et rapides.

Faire du vélo affine la silhouette

Contrairement aux idées reçues, le vélo, bien qu’idéal pour galber et muscler certaines zones du corps, permet d’affiner la silhouette. Chaque personne qui fait du vélo avec une bonne intensité et une bonne vitesse dépense environ 560 à 850 calories en une heure. En effet, le vélo permet dans un premier temps de brûler les excès de calories et de transformer la masse graisseuse par de la masse musculaire. Ainsi, la perte de poids vous aide à avoir un corps plus raffermi avec une répartition musculaire proportionnelle.

Par ailleurs, le vélo est un sport complet qui agit de ce fait sur l’entièreté des muscles du corps. Ainsi, autant le vélo muscle le triceps, les quadriceps et tous les muscles du corps, autant il vous dessine un ventre plat en agissant sur les abdominaux. En outre, lorsque vous adoptez une bonne posture (maintenir le buste droit) et gainez au maximum vos abdominaux, la silhouette se dessine d’elle-même. Il faudra alors choisir le bon vélo pour vos activités. N’oubliez pas de vous adonner à des exercices d’étirement à la fin de vos séances vélo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *